5 Juil 2013

Ouate de cellulose : oui aux sels de bores, non aux sels d’ammonium

Publié par Scoopit

La Commission Chargée de Formuler les Avis Techniques a décidé, mi-juin, de renouveler la validité des Avis Techniques pour les ouates de cellulose avec sels de bore jusqu’au 30 juin 2015, prolongeable jusqu’au 30 juin 2016 si nécessaire. L’Agence Qualité Construction qui avait mis en observation ce matériau, mis en cause sur les interventions ultérieures dans le bâtiment, a décidé de le remettre en liste verte.

 

Le syndicat européen ECIMA, regroupant la plupart des fabricants de ouates de cellulose a, en effet, mis en place un nombre important de moyens pour former et sensibiliser les utilisateurs de l’isolant : offre de protection des points lumineux, étiquettes sur tableau électrique, documentation Grand Public, …

 

Ce plan d’action a convaincu l’AQC. La ouate de cellulose retrouve ainsi sa place de matériau isolant performant. Par contre, les formulations aux sels d’ammonium sont définitivement et immédiatement interdites par arrêté paru au JO du 3 juillet 2013.

Ecima‘s insight:

Précisons que cet arrêté ne concerne que la vente, la distribution et la fabrication. En outre, comme l’indique le ministère de la santé sur son site "une fois la ouate sortie de son emballage et posée, elle est considérée comme partie intégrante du bâtiment et n’est en conséquent plus visée par cet arrêté."

 

Enfin rappelons que depuis novembre 2012, tous les fabricants du syndicat Ecima ont arrêté la production des ouates intégrant des sels d’ammonium.

See on www.bati-journal.com

Laisser un commentaire

Message: