21 Juin 2013

Epilogue de l’« Affaire ouate » : deux à trois ans de répit pour les fabricants

Publié par Scoopit

La validité des avis techniques des isolants en ouate de cellulose avec sel de Bore est prolongée jusqu’à l’été 2015. Le feuilleton à rebondissements que connait la filière de la ouate de cellulose.

 

Le feuilleton à rebondissements que connait la filière de la ouate de cellulose depuis deux ans semble toucher à sa fin. Mardi 18 juin la commission chargée de formuler les avis techniques (CCFAT) a décidé de prolonger la validité des avis techniques des isolants avec sel de Bore de deux ans. Les fabricants qui le demandent pourraient même bénéficier d’une année supplémentaire. Ainsi les avis techniques, documents non obligatoires mais indispensables sésames pour entrer sur les chantiers français,  seraient valides jusqu’à l’été 2016.

 

« Redorer le blason de la ouate » 

Olivier Legrand, président du syndicat européen des producteurs de ouate de cellulose (Ecima) parle d’une « excellente nouvelle ». « Avec cette décision, on tire un trait sur les initiatives passées précipitées et on rentre dans une logique raisonnée, juge-t-il.  Ces trois années que nous laissent la CCFAT serons mises à profit pour trouver un produit de  substitution au sel de bore (utilisé comme ignifugeant). Institutions, fédérations,… tout le monde semble désormais participer au rétablissement de la filière. Ce climat va permettre de travailler sereinement et aisni de redorer le blason de la ouate ».

 

Ecima‘s insight:

Précisions : le reclassement en vert a bien été attribué par l’AQC aux ouates de cellulose des membres de l’Ecima (le 18/06/2013). Il manque juste la publication officielle pour le confirmer.

See on www.lemoniteur.fr

Laisser un commentaire

Message: