2 Sep 2013

[dossier] Les atouts de la ouate de cellulose : Le déphasage d’un isolant [2/10]

Publié par Ecima

les qualités de déphasage de la ouate de cellulose

L’un des principaux atouts de la ouate de cellulose, c’est son déphasage. Voici quelques explications pour bien comprendre l’intérêt de cette particularité.

¤ Pour atténuer les écarts de température

Le déphasage est la capacité des matériaux composant l’enveloppe de l’habitation à ralentir les transferts de chaleur. Il représente la durée entre le moment où la température est la plus élevée à l’extérieur et celui où elle est la plus élevée à l’intérieur.

3 paramètres entrent en ligne de compte dans le #déphasage :

  • le chaleur spécifique : la ouate de cellulose présente une chaleur spécifique deux fois supérieure aux laines minérales
  • la densité : la densité de mise en œuvre est également de deux à trois supérieure aux laines minérales
  • le lambda : les valeurs lambda de la ouate sont parmi les plus performantes des isolants conventionnels

Ces trois éléments sont essentiels pour garantir la protection de votre habitat contre la chaleur d’été.

¤ Une des meilleures protections pour votre confort d’été

En été, un #isolant à déphasage thermique élevé sera particulièrement efficace pour freiner la pénétration de l’énergie du rayonnement solaire durant la journée.

Pour une température estivale de 34°C à 14H, les graphiques ci-dessous comparent sur 24 heures l’évolution de la température à l’extérieur (courbe rouge) et à l’intérieur du bâtiment (courbe bleue) pour deux types d’isolants :

Isolant à temps de déphasage court : 5 heures

dephasage-laine-verre

Isolant à temps de déphasage long : 10 heures

schéma déphasage de la ouate de cellulose

Dans le premier cas, la température maximale à l’intérieur du bâtiment est de 30°C à 20 heures alors qu’elle atteint seulement 26° C à 1 heure du matin dans le second. Il y a donc à la fois décalage dans le temps et atténuation des variations de température.

Il est donc important de tenir compte de cette caractéristique pour choisir son #isolant.

Des outils de simulation sont disponibles sur internet pour calculer le déphasage obtenu en fonction des isolants utilisés et des caractéristiques de l’enveloppe du bâtiment :

En paramétrant les conductivité, épaisseur et masse volumique nécessaires, il est possible de comparer les temps de déphasage obtenus avec les principaux matériaux isolants. A titre d’exemple, le tableau ci-dessous donne les résultats obtenus pour atteindre un R de l’ordre de 7 en combles ou en murs.

tableau comparatif dephasage des isolants - Ecima

Cliquer sur l’image pour obtenir le pdf détaillé

Sources : U-paroi. Net , CAUE et Point info Energie
Ensemble des données fournies sous toutes réserves

La ouate de cellulose est un des isolants permettant le meilleur déphasage thermique : selon l’épaisseur et la masse volumique installée, il est généralement compris entre 7 et 14 heures.

Une dernière précision pour exploiter au mieux l’aptitude au déphasage de son isolant lors des fortes chaleurs estivales : ne pas oublier de ventiler sa maison le soir lorsque la température extérieure baisse. Il est essentiel de dimensionner son système de ventilation naturelle afin de profiter de la baisse des températures la nuit.

Avec un bon isolant et en gérant correctement la ventilation, on gagne facilement les quelques degrés qui évitent l’inconfort en été et on réalise des économies d’énergie en évitant d’utiliser ou d’installer des appareils électriques comme les ventilateurs ou la climatisation !

A lire également : [Dossier] Les atouts de la ouate de cellulose : introduction [1/10]

Suivre les Commentaires

5 Responses à “[dossier] Les atouts de la ouate de cellulose : Le déphasage d’un isolant [2/10]”

  1. […] Le déphasage thermique est la capacité des matériaux à ralentir la vitesse du transfert de chaleur à l’intérieur de la paroi. C’est une propriété particulièrement précieuse en cas d’amplitude thermique forte, pour les chaleurs estivales notamment. Avec son excellent temps de déphasage la ouate est idéale pour le confort d’été. (à lire ici) […]

     
  2. Très bien expliqué en ce qui concerne l’intérêt du déphasage l’été.
    A mon avis, le déphasage est au moins aussi important l’hiver.
    En effet, si les calories migrent beaucoup plus lentement au travers de la paroi isolée du fait d’un meilleur temps de déphasage de l’isolant, il s’en suit automatiquement un stockage plus important des calories dans la paroi. De ce fait, la partie chaude, c’est à dire tournée vers l’intérieur de l’habitation, va monter en température, le gain peut atteindre plusieurs degrés.
    Or l’hiver, une partie du transfert des calories dans les parois s’opère par convection (mouvement d’air entre le point de chauffe te le point de fuite). Or si le point de fuite que représente la paroi est plus chaud, sa différence de température avec le point de chauffe est moindre et donc la convection, elle aussi, sera moindre.
    Si la convection est moindre, alors le transfert de calories le sera également. Et ainsi de suite.
    De plus, je n’aborde pas ici les capacités de rayonnement également plus importantes.

     

    Lefrançois

  3. […] La ouate de cellulose est un isolant aux caractéristiques particulièrement adaptées au confort d’été (excellent déphasage) […]

     
  4. […] avantages de la ouate de cellulose démontrent qu’il s’agit du meilleur isolant puisqu’elle garde son efficacité […]

     
  5. […] avantages de la ouate de cellulose démontrent qu’il s’agit du meilleur isolant puisqu’elle garde son efficacité […]

     

Laisser un commentaire

Message: