5 Août 2013

Bonnes pratiques et règles de sécurité pour la pose de ouate de cellulose

Publié par Ecima

soufflage de ouate de cellulose

Même si la ouate de cellulose est un isolant facile d’usage et d’application, il est important de bien respecter quelques règles de base et notamment au sujet de la sécurité. Le syndicat des producteurs européens des ouates de cellulose vous soumet ici ses recommandations pour l’emploi de la ouate de cellulose.

Ceci est le fruit de nombreuses années d’expérience des fabricants membres du syndicat Ecima. Cela permettra d’éviter divers pièges courants, cause éventuelle de désordres malheureusement trop souvent constatés sur les chantiers.

¤ Les principales techniques de pose

On ne peut aborder le sujet de la sécurité sans vous énumérer les différentes techniques d’application de la ouate de cellulose, chacune faisant référence à des précautions spécifiques.

Domaines d'application de la ouate de cellulose

Techniques de pose de la ouate de cellulose

Le Soufflage Mécanique
L’épandage mécanique à l’air libre est réalisé en soufflant la ouate sur une surface plus ou moins plane. Le soufflage est effectué à l’aide d’une machine : la cardeuse-souffleuse. Cette technique est recommandée pour l’isolation de planchers étanches à l’air comme les combles perdus d’un habitation ou d’un bâtiment non résidentiel. Il est possible de réaliser manuellement cet épandage sans garantie des performances thermiques de l’isolant.

L’Insufflation (ou Injection)
Cette technique consiste à injecter sous pression et à sec les fibres de ouate cellulose à l’aide d’une machine pneumatique, pour remplir les cavités à une forte densité sur une surface horizontale ou verticale fermée. Une méthode adaptée pour compléter les vides et combler l’espace tels que les planchers, murs et cloisons avec une couche isolante de ouate sans joints et sans tassement !

La Projection Humide (ou Flocage)
Le flocage de ouate de cellulose consiste à projeter des fibres humidifiées (avec ou sans liant naturel) sur des parois verticales ouvertes et horizontales (épaisseur limitée) pour obtenir une surface compacte et sans aucun tassement. Cette solution est très adaptée à une bonne isolation acoustique, notamment dans un environnement bruyant (autoroute, aéroport, école, …)

¤ Règles de sécurité et bonnes pratiques

Bien que le produit ne représente pas de dangerosité en lui-même, il est important de bien prendre en compte un certain nombre de dispositions pour une installation sure et efficace.

Avant de démarrer le chantier

En préalable à la mise en œuvre de la ouate de cellulose, il est indispensable de vérifier les points suivants :

  • Le plancher est-il en bon état pour être capable de résister au poids du matériau isolant ?
  • Le plancher est-il étanche à l’air ? Ne présente t-il pas de trous ou de fentes ouvertes susceptibles de nuire à l’isolant ?
  • Les éléments de charpente et du plancher sont-ils sains et non humides ? La couverture est-elle imperméable à la pluie ? Le plancher comporte t-il des parties creuses ventilées sur l’extérieur ?
  • Existe t-il une ventilation basse de la couverture pouvant entraîner des mouvements d’air dans la ouate ?
  • L’installation électrique est-elle conforme à la réglementation en vigueur ?

Pour vous aider trouver les solutions aux problématiques posées, référez-vous aux divers textes réglementaires, DTU (Document Technique Unifié), cahiers du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) ou carnets de prescription de mise en œuvre des fabricants. L’idéal étant de faire appel à un professionnel.

En ce qui concerne les isolants déjà en place, il est préconisé de systématiquement enlever celui-ci pour obtenir le meilleur des performances de la ouate de cellulose.

La pose de pare-vapeur pour gérer correctement les transferts d’humidité entre l’intérieur et l’extérieur est vivement recommandé.

Eviter tout risque d’incendie

Les ouates des producteurs #ECIMA ont toutes de bonnes performances au feu (B S2-d0 ou C S2-d0 dans la classification européenne) mais il existe toutefois un certain nombre de règles de sécurité à respecter avant la pose de l’isolant.

► Pour les conduits de poêle et cheminée :

La ouate de cellulose ne doit pas être en contact direct avec des éléments pouvant dégager de la chaleur tels que les conduits de fumées ou hottes d’aspiration, les bobines, les transformateurs ou les moteurs.
Tous ces éléments devront être coffrés à une hauteur minimum de 20% au-dessus de la hauteur de l’isolant et d’un écart entre l’élément chaud et la ouate de 18cm minimum. Cette distance de sécurité et les matériaux de calfeutrage sont régis par la norme NF DTU 24.1.
conduit de cheminée et isolant

► Pour les dispositifs d’éclairages encastrés 

La ouate ne doit en aucun cas être en contact direct avec les spots encastrés dans le plafond. Il faut donc :

  • Soit utiliser des spots comprenant un système de protection prévu à cet effet et validés pour un contact direct avec l’isolant
  • Soit installer des capots de protection en matériau non combustible validés pour ce type d’utilisation
  • Soit créer un espace entre la ouate et le spot lumineux. Cet espace peut être réalisé avec un plénum dans lequel le spot pourra être encastré sans risque de contact avec la ouate. La hauteur minimale de ce plénum dépend de la distance de sécurité préconisée par le fabricant du spot, et sera dans tous les cas supérieure à 10 cm

Règle de sécurité concernant les spots de d'éclairage

Règle de sécurité concernant les spots de d’éclairage et la ouate de cellulose

 

► Pour les canalisations électriques : elles doivent être placées sous conduit non propagateur de flamme (P)

► Pour les boites de dérivations : elles seront repérées au moyen d’étiquettes fournies chez votre distributeur

Protections individuelles

A titre préventif, pour se protéger des poussières, il convient de porter un masque approprié, de type FFP2, une protection des yeux et idéalement une combinaison de protection. Le port de gant est recommandé pendant l’application pour se protéger contre toute charge électrostatique. A la fin du chantier, il convient de laver soigneusement les parties du corps en contact avec le produit. Il est enfin recommandé une bonne ventilation du chantier.

Autres points de prévention

La trappe d’accès : un cadre doit être réalisé à la périphérie de la trappe. La hauteur du cadre sera équivalente à celle de l’isolant majorée de 20%. Pensez à isoler cette trappe pour éviter les ponts thermiques.

La couverture : évitez tout contact avec les matériaux constituant la toiture qui pourraient à terme altérer les performances de l’isolant

La circulation : afin de se garder de toute détérioration de l’isolant et de faciliter l’accès à d’éventuelles opérations ultérieures, l’installation de chemins de passage est vivement conseillé.

Le repérage : tout comme les étiquettes des boîtiers électriques, vous trouverez chez votre fournisseur habituel, des piges de repérage pour ajuster à la bonne mesure la hauteur de votre isolant.

Si l’application de cet isolant écologique est accessible à tout un chacun, un stage préalable ou le recours à un professionnel formé reste cependant préférable. Chaque fabricant organise des sessions de formations à découvrir sur le site de l’Ecima. Et pour toute assistance technique avant, pendant et après la pose, n’hésitez à demander conseil auprès des producteurs membres de l’Ecima.

Quelque soit la technique utilisée, le procédé ne participe, en aucun cas, à la stabilité des ouvrages isolés.

Ces recommandations, non exhaustives, ne sauraient remplacer les divers textes réglementaires, DTU (Document Technique Unifié), cahiers du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) ou carnets de prescription de mise en œuvre des fabricants, tous documents précisant ou rappelant les règles de l’art.

Pour plus d’informations sur les règles de sécurité :
http://www.ecima.net/fr-conseil-technique.php
ou téléchargez les domaines d’emplois et règles de sécurité des ouates de cellulose affiliées à l’Ecima (pdf)

Enregistrer

Suivre les Commentaires

2 Responses à “Bonnes pratiques et règles de sécurité pour la pose de ouate de cellulose”

  1. Bonjour,
    Afin d’éviter tout desordre et d’assurer un minimum notre avenir, il serait bien que la pose de ouate soit reservée à des entreprises spécialisées et des vraies entreprises d isolation. Pas de peintres, maçons, électriciens, platriers ….
    Avec toutes les aides qu’il existe aujourd’hui, cela revient moins cher à un particulier de passer par un
    pro que de se le faire soit même. De plus, on est sûr du résultat !!!!
    Je ne suis pas sûr que cela diminue la production de ouate !!!!
    Bien cordialement
    ECO HABITAT ISOLATION

     

    Alexandre Richard

  2. […] l’aide d’une machine (cardeuse) pour une parfaite répartition de l’isolant. Des précautions de pose sont à prévoir, mais cette solution reste la plus usitée en rénovation […]

     

Laisser un commentaire

Message: